Actualités

Une année effervescente à la YW!

Les années se suivent à la YWCA Québec, mais ne se ressemblent jamais. La dernière a été particulièrement effervescente, en raison de notre grand projet de construction et rénovation, mais aussi parce que nous avons réalisé de grandes choses dans tous nos programmes. (Voir la version complète en PDF)

Un hébergement 24/7 collé aux besoins

Nous avons commencé l’année avec un grand travail de remise en question de nos pratiques d’intervention et des règles en place à notre hébergement pour femmes. Ce travail a mené à la courageuse décision d’offrir des services d’hébergement 24h sur 24h, ceci créant un enjeu supplémentaire de financement. Nous avons également pris un virage plus personnalisé dans nos interventions auprès des femmes. Voir p.3 dans le rapport PDF

200 livres jeunesse pour un monde égalitaire

L’équipe du Centre filles a fait un travail colossal pour produire Kaléidoscope, livres jeunesse pour un monde égalitaire, un répertoire web proposant 200 livres aux histoires tantôt drôles, tantôt tristes, parfois rocambolesques faisant la promotion de modèles et de comportements égalitaires chez les 0–12 ans. Par ce projet, nous souhaitions favoriser des représentations d’enfants non stéréotypées, et, du même coup, participer à la construction d’un monde plus égalitaire et inclusif. Voir p.7 dans le rapport PDF


La YWCA à l’assaut du plafond de verre!

Le 17 mai 2016, nous avons lancé notre stratégie Leaders et décisionnelles visant à favoriser l’arrivée d’un plus grand nombre de femmes au sein des conseils d’administration, un important défi qu’a décidé de relever la YWCA. Les cinq volets du programme ont alors été dévoilés : formation, mentorat, codéveloppement, groupes de jeunes leaders et accompagnement sur mesure des entreprises vers la parité. Voir p.8  dans le rapport PDF


Des locaux temporaires

L’année a aussi été consacrée à la recherche de locaux qui nous accueilleraient pendant les travaux de notre bâtiment. Relocaliser un organisme aussi multifonctionnel que la YWCA n’est pas une mince affaire. Notre objectif de trouver un endroit qui rassemblerait sous un même toit 51 chambres avec cuisines et salles de bain, une piscine, des gymnases, des salles de cours, un espace pour nos Écoboutiques en plus de bureaux administratifs, a représenté un grand défi.

Après plusieurs mois de recherches, nous avons trouvé le meilleur compromis possible. Nous avons déménagé nos bureaux administratifs, nos salles de loisirs et nos Écoboutiques au Samuel-Holland, situé juste à côté de notre bâtiment. Nous voulions nous assurer que notre clientèle n’aurait pas à changer ses habitudes trop radicalement. Notre hébergement a quant à lui été relocalisé au meilleur endroit possible: la maison Mère-Mallet, située à l’entrée du Vieux-Québec. Ce lieu très vaste offre un environnement sain et reposant pour les femmes que nous hébergeons.

Par contre, après plusieurs mois de recherches intensives et d’analyse de propositions, nous en sommes venues à la conclusion qu’il serait impossible de relocaliser nos installations aquatiques car toutes les options analysées ne remplissaient plusieurs critères importants pour nous et notre clientèle.

Le déménagement

Une fois les locaux trouvés, il fallait orchestrer le déménagement de notre organisme de six étages bien remplies! Vu l’ampleur de la tâche, la préparation du déménagement et la réalisation de celui-ci a demandé la mobilisation de toute l’équipe. Afin d’éviter des frais trop importants d’entreposage et de déménagement, nous nous sommes départis de plusieurs meubles et de divers articles lors d’une grande vente qui a connu un très grand succès nous permettant de recueillir la somme de 10 000$. Nous avons également fait des dons de meubles aux organismes de la région. Le 5 juin 2016, notre édifice était entièrement vide et nous remettions les clés aux entrepreneurs, qui ont commencé les travaux dès le lendemain!


Enjeux financiers

Les défis financiers de la dernière année, compte tenu du déménagement, mais aussi en raison de l’augmentation de l’équipe d’intervenantes, nous ont obligées à faire des choix très difficiles, soit de supprimer certains postes dont nous n’aurions plus besoin pendant notre année de transition et au-delà. C’est ainsi que six employés ont été remerciés. Tout a été mis en place pour amoindrir cette mauvaise nouvelle: accompagnement par le programme d’aide aux employés, suivis réguliers par les supérieures auprès des employés et aussi de l’équipe demeurant en poste, etc.

Objectif de campagne atteint!

C’est en janvier que l’objectif de notre grande campagne «Rebâtir l’espoir» a été atteint. 1 545 000$ ont été amassés grâce à notre extraordinaire cabinet de campagne. 

La YWCA est très chanceuse, et cette chance vient de son énorme réseau de femmes solidaires qui soulève des montagnes pour elle. Notre cabinet de campagne a rendu possible une soirée extraordinaire en janvier avec nul autre que le chef cuisinier de la reine d’Angleterre, M. Marc Flanagan! La somptueuse soirée Perles et gants blancs, tenue au Centre des congrès, nous a permis d’amasser 56 000$.

Outre cette soirée mémorable, nous avons également eu la chance de recevoir les bénéfices du BBQ du maire, une soirée qui a réuni 330 personnes et qui a généré un bénéfice de 77 000 $. Voir les p.11-12-13 dans le rapport PDF


Un rayonnement sans précédent

Cette année extraordinaire a suscité beaucoup d’intérêt à l’égard de la YW. Que ce soit concernant nos différents projets et programmes, nos loisirs, nos soirées-bénéfices, plus de 29 articles ont été publiés dans les médias écrits, 9 reportages télé et vidéo ont été réalisés et 9 émissions de radio ont parlé de nous!

Actualités des femmes

Toutes les actualités